La Chambre du crime

Eugène Chavette

Alors qu’Émile Gaboriau, avec ses romans d’enquête consacré à Lecoq est le seul, parmi les écrivains de littérature populaire, à explorer méthodiquement la veine nouvelle de ce qu’on ne qualifie pas encore de “policier”, Eugène Chavette, (1827-1902), devient en 1875, date de publication de cette Chambre du crime le premier auteur en France à aborder l’énigme en chambre close, dont les précurseurs du genre semblent être le Double assassinat dans la rue Morgue (1841) d’Edgar Poe et La Pierre de lune (1868) de Wilkie Collins, qui l’intégrèrent partiellement.

Inspiré par une histoire vraie qui se déroula à Paris vers 1840, La Chambre du crime raconte l’histoire d’un couple qui disparaît soudainement d’un appartement dans lequel on ne trouve que des traces de sang. Le juge chargé de l’enquête soupçonne le mari d’avoir tué son épouse, puis de s’être enfui, mais la chambre de la femme est verrouillée de l’intérieur et il n’y a aucune trace du cadavre…

 

Téléchargement

2 Mo

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photographie de couverture :

– Charles Marville (1813-1879) : Rue du Cygne, de la rue de Mondétour. Paris Ier. 1866.

– Laurent Gloaguen (Montréal, Québec), amateur de photographie du XIXe siècle et tireur photographique professionnel spécialisé dans les procédés anciens.

Crédits et remerciements :

Source du texte :
Bibliothèque Nationale de France

Licence :

Le texte suivant est une œuvre du domaine public éditée sous la licence Creatives Commons BY-SA
Lire la licence

Cette œuvre est publiée sous la licence CC-BY-SA, ce qui signifie que vous pouvez légalement la copier, la redistribuer, l’envoyer à vos amis. Vous êtes d’ailleurs encouragé à le faire.
Vous devez toutefois attribuer l’œuvre aux différents auteurs.

Version :

1.0 - février 2017