Détectives et policiers #2

Anthologie

Au sommaire de cette deuxième compilation de nouvelles policières :

  • La Perle noire, de Victorien Sardou

    Victorien Sardou (1831 – 1908) est un auteur dramatique à succès membre de l’Académie Française (son élection eut lieu en 1877, soit bien après l’écriture de ce texte), passionné par le spiritisme et le phénomène des tables tournantes. Ce texte a paru dans les numéros des 3, 4 et 5 décembre 1861 du Moniteur Universel avant d’être repris en volume l’année suivante, sous le titre “Le Médaillon”.

  • X…, d’Albert Boissière

    Né en 1866 et mort en 1939, Albert Boissière était écrivain, auteur de romans policiers, et feuilletoniste au Figaro.
    Ce texte a paru dans Le Matin du 3 août 1908.

  • Les Deux “magots”, de Léo d’Hampol

    Les informations biographiques concernant Léo d’Hampol, de son vrai nom Jean Carmant, sont rares. Né le 6 février 1863, on ne connait pas sa date de décès, la dernière apparition de son nom dans la presse datant de 1929. Il fut journaliste, novelliste, romancier et s’essaya au fantastique et au policier.
    La nouvelle qui suit a été publiée dans les pages de “L’Idée moderne”, revue bi-mensuelle politique, littéraire et économique, le 30 avril 1913.

  • M. Coquille, policier, de Rodolphe Bringer

    Rodolphe Bringer (1869-1943), romancier et journaliste, fut un auteur à la production abondante. Ce texte a paru dans le numéro 109 de Je sais tout, le 15 février 1914, illustré de dix dessins de Chas Laborde, malheureusement non reproduits ici. Vous y constaterez que les codes du genre sont respectés même si ce récit à énigme se veut résolument parodique.

  • Une aventure de Nelson Brown, d’Adrien Vély

    Adrien Vély est le pseudonyme d’Adrien Lévy (1864 – 1935), journaliste, auteur de vaudevilles, de revues et de chansons, le tout fortement teinté d’humour. Le personnage de détective que l’on suit dans cette nouvelle aura d’ailleurs l’honneur d’un roman intitulé : “Nelson Brown — Détective privé… de toute intelligence” (La Renaissance du Livre, 1920).
    Cette histoire a paru dans L’Excelsior du 9 janvier 1918.

  • La Faute de la lingère, d’Adrien Vély

    Deuxième nouvelle ayant pour personnage principal Nelson Brown…
    En 1930, la Revue belge consacrait, sous la plume de Régis Messac, un article aux parodies du roman policier. Il y notait : “Nelson Brown n’est qu’une simple caricature de Sherlock Holmes ; accompagné comme lui d’un comparse, qui, sur le ton solennel du docteur Watson, parle sans cesse des nombreuses notes qu’il a recueillies sur les passionnantes aventures de son illustre ami, il ne fait guère que des sottises. […]”
    Les sottises qui suivent ont paru dans Le Gaulois du 25 novembre 1921.

  • Les Deux défaites du détective Highthorn, d’Adrien Le Corbeau

    Adrien Le Corbeau (1886 – 1932) est le pseudonyme d’un écrivain d’origine roumaine, auteur d’un pastiche attribué à tort à Guy de Maupassant “Souvenirs de Madame X” et dont le véritable nom était Baltag Radu. On lui connaît trois romans sous cette identité, “Le gigantesque, roman d’un arbre” (1922), “L’Heure finale” (1924) et “Le Couple nu” (1931).
    Le texte qui suit a paru dans le n°158 de Je sais tout, daté du 15 février 1919.

  • Les Trois coups de feu, de Pierre Demours

    Ce texte a paru dans Le Pêle-Mêle n° 285 du 4 août 1929.
    Pierre Demours est un complet inconnu, peut-être un pseudonyme. On trouve, à partir du 11 octobre 1925, dans la même publication, un court roman signé de sa plume, “Allo ! allo !”, et un autre texte, dans Le Journal amusant & Gai-Paris réunis du 13 septembre 1932, mais c’est bien tout.

  • L’Énigme de midi, de René Pujol

    Amédée Ferdinand Pujol, dit René Pujol, fut scénariste, réalisateur, écrivain et librettiste. Né en 1887 à Bordeaux et mort en 1942 à Paris, il écrivit romans d’anticipation et romans policiers sous son nom ou sous le pseudonyme de René Pons.
    Ce texte a paru dans Ric et Rac n° 79 du 13 septembre 1930.

Bonne lecture !
 
 
 
 
PS : Si vous débusquez une coquille dans le texte, merci de me l’indiquer, je la corrigerai et mettrai en ligne une version modifiée.
 
 

Téléchargement

1.4 Mo

 
 

Journal des modifications
version 1.1
Améliorations pour une meilleure lisibilité des lettrines sur applis android/iOS.

  • Modification de la structure des lettrines (html et css)
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Photographie de couverture :

– Agence de presse Meurisse : Les policiers quittant la villa de Boulogne. 3 décembre 1928.

Crédits et remerciements :

Source des textes :
Bibliothèque Nationale de France

 

Licence :

Le texte suivant est une œuvre du domaine public éditée sous la licence Creatives Commons BY-SA
Lire la licence

Cette œuvre est publiée sous la licence CC-BY-SA, ce qui signifie que vous pouvez légalement la copier, la redistribuer, l’envoyer à vos amis. Vous êtes d’ailleurs encouragé à le faire.
Vous devez toutefois attribuer l’œuvre aux différents auteurs.

Version :

1.1 — janvier 2018